La reconnaissances des vertus du psyllium blond par les autorités

Le psyllium blond est connu depuis l'Antiquité et son usage a perduré jusqu'à aujourd'hui. Ses nombreux bienfaits lui valent une excellente réputation et en font un produit régulièrement plébiscité par la presse spécialisée et les consommateurs.

Mais les vertus qui lui sont prêtées sont-elles fondées ?

Plusieurs institutions renommées ont étudié de près le psyllium blond pour répondre à cette question.

La Coopération scientifique européenne en phytothérapie

logo ESCOP

La Coopération scientifique européenne en phytothérapie (ESCOP) a pour vocation de faire progresser le statut de la phytothérapie comme médecine reconnue et d'harmoniser sa réglementation en Europe.

En 2003, cet organisme a validé dans la monographie The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products (2de édition) l'usage du psyllium blond pour traiter totalement ou en partie les problèmes de constipation et diarrhée.

Ses conclusions sont d'ailleurs citées en 2011 par Santé Canada dans son rapport sur les bienfaits du psyllium blond.

L'Autorité européenne de sécurité des aliments

logo EFSA

En plus des effets du psyllium déjà évoqués, ces études affirment toutes que cette plante joue un rôle positif dans l'évacuation des selles en cas d'hémorroïde, grossesse, fissure anale, ou encore après une intervention de chirurgie anorectale.

En ce qui concerne l'effet positif du psyllium sur l'hypercholestérolémie, bien que cette allégation soit considérée comme avérée par la plupart des organismes de santé, il en va autrement en Europe depuis 2012.

Cela est dû à un changement récent du mode de fonctionnement de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Celle-ci exige désormais des tests supplémentaires pour valider les allégations thérapeutiques des produits naturels et donc du psyllium. Ce dernier est pourtant toujours présent sur le Vidal utilisé par les médecins en France.

La Food and Drug Administration

Logo FDA

La Food and Drug Administration (FDA) est l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. Elle a notamment la mission d'autoriser ou non la commercialisation des médicaments aux États-Unis.

En 1997, elle se penche sur les effets du psyllium, à la demande de l'entreprise Kellogg qui souhaite mettre en avant les bénéfices de ce produit sur ses emballages.

Après examen des preuves scientifiques disponibles, la FDA reconnaît dans un rapport que la consommation de psyllium blond peut réduire les risques de maladie coronarienne et cardiovasculaire dans le cadre d'un régime alimentaire adapté.

En décembre 2011, Santé Canada, le ministère du gouvernement canadien chargé de la santé, s'est rallié à cet avis. Dans son rapport quant à l'utilisation du psyllium blond pour des raisons de santé, il reconnaît ainsi que les études menées prouvent qu'une dose quotidienne de 7 grammes de psyllium peut aider à réduire le taux de cholestérol dans le sang.

L'Organisation mondiale de la santé

logo OMS

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a étudié dès 1999 les propriétés du psyllium. S'appuyant sur des études cliniques variées, l'OMS valide les effets positifs du psyllium sur la constipation, la diarrhée ou encore l'hypercholestérolémie.

On peut retrouver les résultats de nombreuses études menées sur le psyllium dans le WHO monographs on selected medicinal plants - Vol. 3 de 2007.

Le Comité des médicaments à usage humain

En 2005, le Comité des médicaments à usage humain (HMPC), l'un des comités scientifiques de l'Agence européenne des médicaments (EMA), approuve à son tour l'effet du psyllium blond sur le transit.

Dans un document actualisé en 2015, il déclare que le psyllium peut lubrifier l'intestin, ramollir les selles et faciliter leur évacuation. Il conclut que le psyllium peut donc être utilisé pour traiter la constipation.

La Commission E

La Commission E, l'équivalent allemand de la FDA, a reconnu en 1998 dans la monographie Therapeutic Guide to Herbal Medicines les vertus du psyllium blond pour traiter la constipation et la diarrhée.

Elle observe également ses effets positifs sur le cholestérol, le diabète et en cas de syndrome du côlon irritable.

Les Instituts américains de la santé

Aux États-Unis, les Instituts américains de la santé (NIH) dépendent du Département de la Santé et des Services sociaux.

Ils sont chargés de la recherche médicale et biomédicale. Ces organismes ont publié de nombreux rapports sur le psyllium blond, mettant en avant ses actions positives sur le transit et les maladies liées au transit intestinal.

Dans un article mis à jour en février 2015, les NIH détaillent les bienfaits du psyllium sur la constipation, la diarrhée et les maladies liées au cholestérol. Ils relèvent également l'intérêt du psyllium pour traiter l'obésité en raison de son effet coupe-faim.

Protocole de test

Dans la majorité des cas, les études cliniques ont été réalisées sur des individus adultes, hommes et femmes, présentant ou non des problèmes de transit, d'hypercholestérolémie, de diabète, etc.

Certains individus recevaient du psyllium blond, tandis que d'autres prenaient sans le savoir des placebos.

Les résultats ont ainsi pu démontrer les effets positifs du psyllium sur les personnes présentant l'un des troubles présentés, ainsi que son absence d'effets négatifs sur les individus en bonne santé. On peut retrouver de nombreuses études cliniques et leur déroulement sur le site Examine.com

 

 

 

incentive psyllium blond bio